Ce sont des biens durables qui ne sont pas matériels. Il y en a généralement pas ou peu dans les petites structures. Mais on peut trouvez le dépôt d'un nom ou d'une marque, les frais de conception d'un logo. Ou encore le droit au bail pour des surfaces commerciales.

Ils ne donnent généralement pas lieu à des amortissements car leur valeur est souvent considérée comme stable d'une année sur l'autre.

Néanmoins et comme pour tous les éléments du bilan, il faut s'interroger sur la valeur réelle des biens. Pourriez-vous revendre ce bien au montant inscrit au bilan ?

Exemple concret : une association avait mis dans ces immobilisations, les coûts de conception d'un logo. Depuis l'association a changé de logo. Il serait impossible de trouver un acheteur pour les droits sur l'ancien logo. Il faut sortir l'immobilisation du bilan et passer la contrepartie en perte exceptionnelle.