Les immobilisations corporelles sont des biens dont la durée de vie dans la structure dépasse la durée de l'exercice. Le mobilier, le matériel de bureau, un PC, un logiciel, mais aussi des aménagements de locaux,…

Dans le bilan, les immobilisations correspondent à des comptes commençant par le chiffre 2.

Pour ce type de bien, il va falloir procéder à quatre types d'opérations de fin d'exercice.

 

1) Inscrire au bilan les investissements de l'année en les retirant des dépenses d'exploitation

Toute immobilisation qui a été achetée et payée dans l'année va devoir être extrournée. Un achat d'immobilisation (un investissement) n'est en effet pas une dépense d'exploitation.

Il faut donc retrouver l'écriture correspondant à ce payement et passer le montant en moins sur le compte qui a servi au paiement pour le mettre dans un compte de bilan.

Exemple : Vous avez acheté un fauteuil de bureau pour 320 € le 12 avril en le payant comptant.

La dépense a été passée en achats (compte 60).

Le plan comptable nous indique que le mobilier va dans le compte 212 Agencements et aménagements des installations. Il faut donc passer dans le journal d'OD l'écriture suivante :

  • Au débit du compte 60 : -320
  • Au débit du compte 212 : 320

La date de l'écriture sera la date d'acquisition. 

2) Prendre en compte la perte progressive de valeur des immobilisations liée à leur utilisation.

Tout vieillit et s'use. Et comme le bilan doit refléter la valeur réelle des biens, il faut en tenir compte. C'est pourquoi nous allons constater des amortissements.

Poursuivant l'exemple précédent, nous considérons que la durée de vie de ce fauteuil de bureau sera de 5 ans. Du 12 avril au 31 décembre, il y a 263 jours. Il faut donc passer un amortissement de 320 € * 263 jours / 365 jours *5ans = 46  €.

On passera une écriture au 31 décembre avec :

  • 46 € au débit du compte 681 Dotations aux amortissements et provisions d'exploitation
  • 46 € au crédit du compte 2812 Amortissements des agencements et installations

3) Passer de même les amortissements pour tous les biens non encore totalement amortis.

L'année suivante, ce fauteuil aura vieilli d'un an complet et l'amortissement à passer sera de 320 / 5 = 64 €

Et la dernière année, il ne restera plus que 18 € à amortir. 

Vous avez intérêt à mettre en place un tableur faisant le suivi de vos immobilisations et des amortissements 

4) Sortir les immobilisations qui n'existent plus dans la structure

Les immobilisations que vous n'avez plus (vendue, disparue, jetée) doivent être sorties de vos compte. Poursuivant sur notre exemple précédent, nous supposons que vous avez trouvé un copain qui vous a acheté votre ancien fauteuil pour 30 €.

Ce fauteuil là était inscrit dans vos comptes pour sa valeur d'achat de l'époque, soit 180 €, et avait été totalement amorti au fil des années.

On passe dans le journal d'OD une écriture daté du jour de la vente : cession de l'ancien fauteuil de bureau :

  • 180 € au crédit du compte 212
  • 180 € au débit du compte 2812

Note : La recette de 30 € est techniquement une plus value de cession et a du être enregistrée au compte 77 Produits exceptionnels lors de la vente.