Vous pouvez passer à l'article suivant si vous avez déjà décidé de ne pas recourrir à un expert-comptable.

Mais dans le cas inverse, la démarche est assez différente selon les raisons de votre choix :

  • Vous dépassez le seuil prévu par la loi (153.000 €) et vous êtes donc obligés d'avoir recours à un expert-comptable pour une mission de présentation des comptes : il s'agit d'une mission faisant l'objet d'une norme par l'Ordre des experts-comptables, et donc avec un certain nombre d'obligations et de résponsabilité pour le professionnel. Outre la mission de présentation, vous pourrez lui confier la tenue de comptabilité si vous souhaitez lui déléguer cette tâche.
  • Vous êtes en dessous du seuil mais vous choisissez de vous faire aider par un EC. Ce peut être parce que vous préférez avoir un professionnel qui vous guidera et répondra à vos questions. Ou encore parce que les autres membres du CE sont particulièrement exigeants et vous reprocheraient une éventuelle erreur. Comme il s'agit d'une mission volontaire, vous disposez d'une grande latitude pour définir avec l'expert-comptable le champ de sa mission : du paramétrage de logiciel comptable à la tenue complète des comptes.

Dans les deux cas, les critères seront les mêmes :

  • La connaissance des particularités de la comptabilité du CE : un expert spécialisé dans les CE vous comprendra mieux, vous conseillera mieux.
  • La proximité, au sens géographique (ne serait-ce que parce qu’il vous facturera ses déplacements), mais aussi sur le plan des personnes. Il faut bien s'entendre avec son expert-comptable.
  • Le prix, qui dépend évidemment des tâches confiées. Si vous saisissez vous-même les factures et les opérations courantes, vous aurez certes un peu de travail, mais vous diminuerez sensiblement la facture. Et grâce à ce guide, vous allez voir que tout ça n’est pas si difficile.

Si le Trésorier a une part essentielle dans le choix de l’expert-comptable, il est préférable de choisir à plusieurs, au moins avec le Secrétaire.

Attention au comptable qui est le beau-frère du cousin d’un élu. Cela donne parfois le sentiment de proximité évoqué précédemment. Mais ce statut ne fait pas forcément de cette personne un bon expert-comptable pour le CE.

Attention aussi aux personnes qui font de la comptabilité sans en avoir le droit. La profession est réglementée et ceux qui tiennent une compta sans être expert-comptable exercent illégalement la profession. Ils ne sont donc pas assurés en cas d'erreur ou de mauvais conseil.

Conclusion : si vous êtes localisés dans la Région du Nord Pas de Calais, vous pouvez faire appel directement à FLC Expertise (c'est à dire à l'auteur de ces lignes). Dans les autres régions, nous avons un partenariat avec Sémaphores Expert, le leader de la comptabilité des CE.