Une éventuelle opération d’apport de fonds propres ou de fonds associatifs donnera lieu à une inscription au compte 101. Si on a saisi les apports initiaux en recettes exceptionnelles, on extournera ce montant pour le porter au compte fonds propres ou fonds associatifs.

Les réserves et le report à nouveau sont des comptes qui reflètent les décisions de l’assemblée générale qui a eu lieu au cours de l’année au pour approuver les comptes de l'année précédente.

Supposons que l’exercice 2011 se soit terminé avec un excédent de 1300 € et que l'AG ait décidé d'affecter ce résultat aux réserves pour 1000 € et de laisser 300 € en report à nouveau.

Les provisions pour risques et charges doivent refléter toutes les risques que la structure peut courir ou devra assumer à une échéance future.

Pour figurer dans cette rubrique, il faut donc qu’il y ait un évènement qui entraîne une charge future probable sans contrepartie pour la structure. On y trouve par exemple des provisions pour procès (litige avec un adhérent ou prud’hommes avec un salarié). Ou encore des frais à engager pour une remise en état des locaux lors de la sortie des lieux.

Dans chacun de ces cas, il convient de s’interroger sur l’existence des risques. Il est facile (et parfois confortable) d’en oublier ou d’en omettre volontairement.

Pour cette rubrique, les opérations de fin d’exercice vont consister à identifier les dettes auprès des banques, sachant que les opérations courantes ont mouvementé les comptes bancaires tout au long de l’année.

Il y a principalement deux aspects dans cette partie.

1) Traiter les nouveaux emprûnts de l'exercice : lors du versement initial, le montant a été porté en produits financiers. Puis des remboursements ont pu avoir lieu pour les premières mensualités.

A partir de l'échéancier fourni par la banque, on devra porter au bilan le montant du capital restant du à la clôture du bilan.

Comme pour les différentes créances de l'actif, il s'agit de chiffrer les montant des dettes éventuelles pour chacun des comptes de cette partie du passif.

Avez-vous des dettes envers les fournisseurs, envers les organismes sociaux, envers le fisc.

Ici on passera à chaque fois la charge correspondante dans le compte de résultat avec comme contrepartie le compte de bilan correspondant.

Ainsi, si vous avez une facture de marchandises de 1000 € arrivée le 15 décembre et non encore réglée, vous devrez passer une écriture en date du 31 décembre (sur le journal d’OD toujours), avec 1000 € au débit du compte 60 et autant au crédit du compte 400 Fournisseurs et comptes rattachés.