Vous devriez être peu concerné par ce type d'immobilisations. Mais si vous en avez, vous devez vérifier que la valeur au bilan correspond bien à leur valeur réelle.

Comme pour les immobilisations corporelles, il faut inscrire au bilan les investissements de l'année.

Ainsi, si au cours de l'exercice, vous avez ouvert un compte bancaire dans une banque mutualise, vous avez été probablement prélevé de 15 € (montant de la part sociale).

Ces 15 € ne sont pas une dépense, mais une immobilisation financière puisque vous pouvez les récupérer (à la clôture du compte).

Si vous avez une activité commerciale, vous aurez des stocks de marchandises. Si c'est une activité de production, vous aurez des stocks de matières premières, mais aussi des produits en cours et des produits finis.

Les règles de comptabilisation et de valorisation de chacune de ces rubriques sont différentes.

Nous rappelons ici les principes généraux valables dans la plupart des cas et nous vous renvoyons sur les différents articles (à venir) pour les multiples détails.

Sous ce terme générique de créances, nous entendons tous les dettes que les autres ont envers vous, quelle qu'en soit la raions. Ce sont principalement les clients pour les factures qu'ils n'ont pas encore accquittées, mais ce peut être un fournisseur si vous avez versé un acompte sur une commande qui n'a pas encore été livrée.

L'Etat ou les organismes sociaux peuvent vous devoir de l'argent. Par exemple une subvention à recevoir.

Dans cette rubrique, nous trouvons le solde des comptes bancaires et de la caisse. Ici logiquement, avec le logiciel FaitesLesComptes, vous n'avez pas autre chose à faire que faire le pointage du compte bancaire au jour de la clôture.

Et pour la (ou les) caisse(s), il est impératif d'avoir fait un inventaire de la caisse au jour de la clôture. Mais comme l'usage souhaitable est de le faire tous les jours, cela ne devrait pas poser de problème.

En cas d'écart de caisse (et oui, cela arrive), il est nécessaire de passer une perte exceptionnelle (ou un gain, mais c'est plus rare) correspondant à la différence.